Qu’est-ce qu’une clé dynamométrique ?

acheter clé dynamométrique

Il vous est déjà arrivé, en cas de panne mécanique, de voir utiliser cet instrument qui sert à changer une roue, ou à poser un accessoire automobile ou encore à l’assemblage mécanique ? Cependant, vous ne connaissez pas grande chose sur cet outil précieux pour les professionnels de la mécanique.

Nous vous proposons d’aller à la découverte de cet instrument indispensable, afin de pouvoir obtenir un serrage au bon couple. Il n’est pas rare de se demander ce qu’est une clé dynamométrique. Aussi, quels sont les différents types de clés dynamométriques qui existent ? Autant de questions auxquelles nous apporterons des éléments de réponse.

Clé dynamométrique : qu’est-ce que c’est ?

Une clé dynamométrique est un outil à tige métallique allongée et dotée d’une extrémité adaptée à une tête de boulon. Elle est utilisée pour le contrôle du couple de serrage (résistance à laquelle des vis et des écrous doivent tourner) afin de garantir un montage optimal.

Elle se compose de deux valeurs : la longueur du levier et la force appliquée en bout de ce levier. La clé dynamométrique est caractérisée par sa technologie performante, qui en fait un outil de précision indispensable. Une clé dynamométrique permet aussi d’éviter le problème courant, du serrage excessif.

Il existe deux principales catégories de clés dynamométriques utilisées par les professionnels ou les bricoleurs : la clé dynamométrique à déclenchement et la clé dynamométrique à lecture directe.

La clé dynamométrique à déclenchement

Il s’agit du modèle le plus ancien et est totalement mécanique. Ce type de clé émet un claquement qui donne un signal lorsque le couple (réglable par un curseur sur la clé) est atteint. Il est cependant, impératif de réarmer la clé avant chaque serrage.

La clé dynamométrique à lecture directe

Ce type de clé ne nécessite pas de réarmement. Elle affiche la valeur en cours en Newton/mètre. Elle est en effet, composée d’une partie électronique, comportant un afficheur et un clavier, associée à une jauge de contrainte qui déclenche un buzzer. Ce buzzer qui avertit l’opérateur quand le serrage est suffisant. Inutile donc de réarmer la clé, il vous suffit juste de changer les piles, lorsqu’elles sont usées.

Lisez également : oscaro

Les précautions d’emploi

La force appliquée doit assurer la fiabilité de l’assemblage mécanique. Trop faible, il y a risque de desserrage. Trop forte, cela peut conduire à des boulons brisés, des filetages décapés et un équipement endommagé.

Dans les deux cas, cela peut entraîner certaines déconvenues. C’est donc en appliquant à la vis ou à l’écrou un « couple de serrage » contrôlé correctement, que l’on pourra être sûr de la qualité de l’assemblage.

Il est également important de lire correctement les instructions avant d’utiliser la clé dynamométrique. En effet, l’utiliser de manière inappropriée pourrait l’endommager, et l’outil sur lequel vous travaillez. Remettez donc toujours la clé à zéro (jamais en dessous de zéro) une fois que vous avez fini de vous en servir.

Lisez également : Comment recharger une batterie de voiture ?

De même, il est fortement déconseillé de rallonger des barres quelconques (tube, barre de fer) avec une clé dynamométrique. Seul le constructeur est en mesure de préconiser une rallonge adaptée à son matériel. Si vous le faites, cela peut créer des erreurs de transmission d’énergie. En revanche, une rallonge de douille est autorisée.

Visitez ce site de clé dynamométrique pour acheter la vôtre.